News: Please be patient while modifications are made to the new themes to add in familiar menus and features.

Welcome, Guest. Please login or register.

Login with username, password and session length
 

Author Topic: Première Fanfic française  (Read 3535 times)

Myowyn

  • Guest
Première Fanfic française
« on: June 23, 2008, 04:08:34 PM »
Voici la toute première Fanfiction à propos de Sean Bean? C’était pour son anniversaire, un concours avait été organisé et j’ai tenté ma chance avec ce texte.
Elle est certainement spéciale, mais je pense qu’elle me représente bien puisque que je vis moi-même dans un monde spécial, avec des personnes spéciales, comme ma bêta reader. Merci pour tout ma sister !

Cette Fanfiction est une histoire inventée de toute pièce et rien de ce qui est expliqué n’est arrivé, elle représente simplement une folie de mon inconscient. Les personnages autres que sean m’appartiennent.
Je ne gagne rien à écrire ce genre de prose si ce n’est le plaisir de vos faire partager mon monde.

Je tiens à préciser que cette histoire a été écrite il y bientôt un an et Sean n’était donc pas marié !

Un événement spécial.

Une femme entra dans le pub. Tout semblait propre. L’atmosphère y était très amicale, calme et agréable. Une sorte de sérénité était Presque palpable. Personne ne fit attention à elle. Elle portrait une robe noire qui touchait le sol, une blouse avec de longues manches, et l’ensemble lui donnait l’air de venir d’un autre siècle.

Mais personne ne la remarqua. Ils continuèrent tous leurs discussions comme si la porte d’entée n’avait pas été ouverte quelques minutes plus tôt.

Quelques un d’entre aux étaient sérieux, d’autres riaient, mais un et un seul, la regardait. Il cessa de parler pour la contempler avec insistance. Elle se retourna vers la droite, puis vers la gauche pensant que cet homme regardait quelqu’un d’autre. Elle réalisa que c’était elle que l’homme regardait. Un sourire timide illumine le visage de cet homme, laissant apparaître des dents blanches, donnant l’impression de briller dans la lumière de cette pièce.

Quelques minutes s’écoulèrent. Ils échangèrent simplement des regards, expliquant ou tentant d’expliquer la raison de leur présence.


Tout à coup, l’homme commanda un verre et rejoignit la table de cette étrangère.

« Puis-je m’ass…. »

La jeune femme souriant doucement. Ses yeux suivirent le même geste que sa bouche, comme si ils avaient été capables de penser ou de bouger par eux même. Elle le coupa et répondit :



« Hum, oui, je vous en prie »

Il releva un sourcil en s’asseyant, amuse par la situation.

« Etes vous française? » demanda-t-il en essayant de cacher sa timidité.

«Non, du tout. Je suis Belge. Ma langue maternelle est le français! Mon anglais est-il si mauvais?” Demanda-t-elle d’un ton inquiet.

«Nan, bien sur que non! J’adore votre accent et croyez moi, si je pouvais parler français aussi bien que ce que vous parlez l’anglais, je serais fier de moi!» dit-il.

« Oh merci beaucoup.”

L’homme sourit poliment et ajouta:

« Mon nom est… »

Mais elle l’interrompit avant même qu’il puisse le dire en disant :


« Sean! Enfin, Shawn Bean, pour être exact! »

Il sourit à nouveau, amusé par la réaction de la jeune femme. Les hommes, qui se trouvaient près du bar, regardèrent Sean, intrigués par sa conversation. Ils sourirent mais ne dirent rien.

«Juste en effet! Mais qui êtes vous pour me connaître aussi bien? »

« Mon nom est Marie! Enchantée ; Monsieur…»

Cette fois, c’est lui qui l’interrompit :

« Ne m’appelez pas Monsieur, s’il vous plait ! Juste Sean ou Shawn, c’est suffisant !»

« Très bien, c’est même mieux car si je dois vous appelez Monsieur Bean, je pense à quelqu’un d’autre, si vous voyez ce que je veux dire?»

Il rit de bon cœur à cette allusion. Quel anglais ne connaissait pas Rowan Atkinson?

Quand elle se rendit compte de la stupidité qu’elle venait de dire, elle rougit légèrement :


« Oh, Pardon c’était une blague stupide !»

Il sourit et pour tenter de la rassurer, il ajouta :

« Non, c’est rien, j’aime votre spontanéité, c’est chouette! »

« Bien, je ne sais pas si c’est de la spontanéité ou de la stupidité, c’est si similaire!»

« Ca dépend des personnes Mary! Mais dans ton cas, je ne crois pas que ce soit de la stupidité! »

Elle rougit à nouveau. Un home s’assit près d’eux à une table proche et regarda Sean sans dire un mot. Sean lui offrit un sourire simple et reprit sa conversation avec Marie:

« Alors, Marie, qui êtes vous exactement pour me connaître si bien? »

Elle le lorgna et sourit :

« Je suis comme les autres, une grande fan! »

« Vous paraissez pourtant différente! »

« Pourquoi donc? Parce que je ne crie pas ou ne pleure pas en vous voyant? Où est la différence ? »



“Je ne sais pas exactement! Vous êtes si calme, détendue et…dans un sens…hum spéciale? »

« Qu’entendez vous par spéciale? Je suis une alien ou quelque chose dans le genre? »

« Non, je ne crois pas, vous êtes plutôt pas mal, pas horrible comme les monstres de l’espace! » Plaisanta-t-il en riant. Puis il reprit en ajoutant :


« Non, vraiment vous êtes spéciale. Vous me parlez comme si…»

« Quoi? Vous étiez un home ordinaire? Et bien, vous l’êtes, je veux dire normal. Vous avez des parents, des enfants, une femme…La seule différence entre vous et les autres est: la célébrité, l’argent, le cadre de vie et… les femmes qui voudraient cous rencontrer ! »

Il sembla intrigué par son speech. L’homme assit près d’eux, toussa un peu, comme si il avait voulu attirer l’attention sur lui. Sean le regarda comme si il voulait savoir sic et home avait un problème, mais ce dernier regarda son verre et ne dit rien. Sean colla son regard verdoyant sur l’inconnu pendant un instant. Il finit ensuite par se retourner sur Mary quand elle reprit la parole



« Laissez le Shawn ! Certaines personnes sont bizarre quelques fois !”

«Oui, vous devez avoir raison!...Au fait, juste une détail, je suis célibataire en ce moment !”

Il continua sa discussion comme si rien n’avait été arrêté pendant même quelques minutes.

“Vous êtes tellement …étonnante, marie! Vous êtes si directe!»

« J’ai peur de ne pas avoir de temps pour faire dans le détail, Shawn,pardon!Mais j’ai remarqué que vous aviez été tout aussi direct en me disant que vous étiez seul en ce moment.»

« Pourquoi insistez vous son mon nom, je veux dire mon vrai nom!»

« Parce que si je voulais parler avec Sean, j’aurais été à une Première ou quelque chose dans le genre! Je suis heureuse de parler avec l’homme pas l’acteur. »

« Bien, c’est tout aussi agréable de parler avec une femme telle que vous! Je veux dire pas simplement une femme ! Comprenez moi bien, je ne dis pas que je n’aime pas les fans! Je suis conscient du fait que si je suis connu c’est parce qu’ils apprécient mon jeu d’acteur. Mais…je ne suis pas si parfait que ça….Par moment, je ne comprends même pas comment les gens peuvent m’encenser à ce point,…vous le savez vous ?»

« Vous voulez savoir pour quoi je vous admire ou…pourquoi je vous aime? »

Il la regarda surpris et ne répondit pas, lui laissant ainsi le choix à sa propre question. L’homme assit près d’eux agissait comme si il ne les voyait pas, comme si ils n’avaient pas été là. Il avait compris par le regard que Sean lui avait lancé quelques minutes plutôt qu’il vaudrait mieux pour lui qu’il garde ses réactions pour lui ou encore ne rien dire!

Marie sourit et répondit:

« Je vois! Ok,je vous apprécie car vous êtes un acteur remarquable. Quasi parfait. Vous êtes capable de jouer tellement de rôles si différents les uns des autres. Vous êtes, en tout cas vous semblez tellement professionnel dans votre travail, vous donnez l’impression d’être concentré et si engagé, vous êtes si bien…quand vous jouez !”

Elle s’arrêta un moment, puis:

“La raison de mon amour est plus difficile à expliquer!”

Elle s’arrêta net, comme si elle pensait à quelque chose et ajouta:

“En fait, vous savez pourquoi vous aimez vos parents ou vos enfants ?»

Il lui sourit et avant même qu’il ne réponde à la question elle dit :

« Ne cherchez pas une réponse, vous ne la trouverez pas ! Vous les aimez parce qu’ils sont vos parents et vos enfants. C’est une chose naturelle, c’est comme ça que la vie fonctionne. Je vous aime pour les mêmes raisons ! je veux dire, je veux dire pour ce que vous êtes, pas pour ce que vous représentez !»

« Personne n’avait jamais été aussi direct avec moi! Je suis impressionné!»

« Il y a toujours un début à tout, Shawn! »

« Oui, juste…hum, je peux vous posez une question assez personnelle? » Demanda-t-il assez timidement.

« Oui, bien sur, allez y! On joue comme si moi j’étais la star et vous vous le fan, c’est amusant non?»

Il rit à la petite anecdote et ajouta:

« Qu’aimez vous chez moi ? »

Elle rit à haute voix et en levant un de ses sourcils elle lui montra son émerveillement.

«Je vois, vous voulez une déclaration! Ok, alors premièrement, j’adore vos mains, enfin, vos doigts. Ils sont si longs, si fins. J’aime beaucoup cela. Deuxièmement, j’adore vos jambes arquées, typique chez les joueurs de foot,..ce que vous avez été…bien que vous soyez toujours sportif ! En fait, il y tellement de choses à dire, mais je dois garder une part de mystère et je ne peux pas vous dévoiler ainsi tout mes secrets ! »

“Vous les connaitrez bientôt” Pensa-t-elle pour elle même.

Il sourit. Il aimait son sens de l’humour, c’était agréable de parler avec une personne si simple et si mystérieuse à la fois.

«Vous êtes incroyables! »

« Merci, je prends cela pour un compliment! »

Elle le regarda à nouveau en souriant, mais doucement, il s’affaiblit comme si elle avait une mauvaise nouvelle à lui annoncer. C’était le cas.


« Je suis désolée, mis je vais devoir y aller. Mon temps est arrivé à sa fin. Je dois laisser la place aux autres fans. Je voulais juste vous donner et vous dire quelque chose. Enfin, c’est un cadeau !»

«Un cadeau? Pourquoi? »

« Allons, Shawn, tu dois savoir ca! »

Elle le regarda et ajouta :

« Bon allé, c’est pour toi, je te souhaite un très joyeux anniversaire. »

Elle lui donna un anneau qu’elle enleva doucement de son doigt en face de lui.

« Tu voulais une déclaration, alors voilà ce qui va avec…Ne t’inquiète pas, je n’ai pas fais venir de maire ou de curé ! C’est un anneau qui a une très longue histoire, trop longue pour que je te la raconte maintenant. Ce n’est pas une alliance. J’aimerais que tu la gardes sur toi où elle sera en sécurité. Tu ne dois pas nécessairement la porter, du moment que tu l’as sur toi. Je suis certaine que son histoire continuera avec toi !»

Elle tenait la bague en lui disant cela, puis doucement, elle toucha la main de Sean et y déposa le fameux objet. Elle referma la main de Sean dessus dans un mouvement délicat, comme si cet anneau avait été magique.

Elle lui sourit et l’embrassa sur la joue, dans un mouvement lent afin de humer son parfum pour ne jamais l’oublier. Un de ses rêves venait de se réaliser. Cela avait été un moment magique. Elle ressentit quelque chose d’étrange en elle, quelque chose de si difficile à exprimer, à décrire, mais c’était chaud et doux à la fois. Elle le regarda sereinement.

L’homme assit près d’eux se lava et sortit comme il était entré, en silence. Maintenant, ils étaient seuls. Les amis de Sean regardaient le foot à la télé et ils avaient cessé d’espionner leur ami.


« Je dois y aller, Shawn! »

«Tu ne peux pas encore rester un peu?»

Sa question était sincère, il aurait apprécié sa présence encore un moment durant pour la connaître mieux. Le ton de sa voix était désappointé.

« Non. Pardon. Je suis venue ici pour ton anniversaire. Je sais qu’il y aura une fête dans quelques jours en ton honneur. Tu passeras un agréable moment ce jour là, entouré par tes amis, ta famille. ; Tu verras, c’est une promesse ! »

Elle se lave. Sean suivit son mouvement et se redressa à son tour. Il vint plus près d’elle, lui pris les mains dans les siennes et doucement, posa ses lèvres sur les siennes. Un simple baiser qui lui donna à elle un sentiment étrange, encore plus que le premier. Son rêve était complet à présent. Elle le regarda , le remercia d’un regard et se dirigea vers la porte sans même dire un mot de plus. Elle se retourna une dernière fois, lui sourit en levant doucement une main pour lui dire “Au revoir” et sortit du pub. Sean se rassit seul à la table.
Goal! La foule dans le café se mit à hurler de liesse. Sean les regarda en souriant, il n’avait pas vu ce fameux goal. Pour une fois il pensait à quelque chose d’autre. La femme qu’il venait de rencontrer.


Sean ouvrit la main dans laquelle se trouvait encore l’anneau. Il toucha la joue qu’elle avait embrassé, puis ses lèvres, se rappelant de cette étrange femme. Il regarda successivement la bague puis la porte, pensant à cette rencontre incroyable, se souriant à lui même comme si il avait voulu se rassurer. Il se releva et se dirigea vers le bar.
Les autres clients le connaissaient bien, ils étaient tous amis. Ils le regardèrent quand il arriva près d’eux et se mirent à rire.


« Hey Sean, t’as bu un coup de trop? » lui demandèrent-ils.

Surpris, Sean répondit :



«Pourquoi? »

«Attends, tu n’as pas remarqué que tu parlais seul????


«Seul? »

« Oui, vieux, seul! C’était même comique, mais le match était plus important que ta santé mental alors on n’a rien dit! »

Ils rirent tous de la blague, Sean y compris. Il savait que cette boutade avait été sympa, ils se connaissaient et il était habitué à ce genre de farce. En fait, Sean n’avait pour ainsi dire pas vraiment attaché d’importance à cette blague, il s’était retourné et regarda la table à laquelle il s’était assis avec marie. Son verre était encore là ! Rempli, elle n’y avait pas touché!


Soudain, il entendit une voix dans sa tête:

« Tu n’as pas rêvé, Bébé! J’étais là! L’anneau que tu as en est la preuve! Maintenant, je pars là d’où les gens ne reviennent jamais. Mon temps est venu plus rapidement que ce que je n’aurais cru, mais je t’ai rencontré. Maintenant, je peux reposer en paix ! Bonne chance Shawn, prends soin de toi. Sois heureux et penses à moi de temps à autre, comme ça je serais là pour toi comme tu l’as été pour moi. Merci pour cet agréable moment. Je ne t’oublierai jamais ! »

Il sourit et machinalement, il plaça l’anneau sur la chaîne qu’il portrait au cou.



« je ne t’oublierai jamais non plus, ma belle !»

Il aurait voulu la connaître, mais elle était partie. Il n’aurait pu changer les choses de la vie, il devait admettre qu’il venait de vivre un événement spécial avec Marie. Personne ne voudrait le croire d’ailleurs.


Il se dirigea vers la porte et retourna chez lui. Laissant ses amis à leur amusement footballistique. Il avait besoin de se retrouver un peu seul. Il voulait penser à Marie. Il n’aurait jamais pensé vivre une telle chose, mais qui aurait pu imaginer cela???

FIN

Seanata

  • Guest
Re: Première Fanfic française
« Reply #1 on: June 28, 2008, 02:10:09 PM »
C'etait tout a fait genial ma cherie!  :stars2:

Myowyn

  • Guest
Re: Première Fanfic française
« Reply #2 on: June 28, 2008, 05:04:10 PM »
Seanata, quel plaisir de te retrouver sur un forum! j'en suis super heureuse, j'espère aussi te voir en d'autres lieux, lol! Toi sur un forum, c'est la joie assurée!

Merci pour ton compliment ma belle!  :likeit: